Le métier d’installateur

Le métier d’installateur consiste à mettre en place des équipements à dispositifs mécaniques, électriques, électroniques, automatiques et hydrauliques tels que les ascenseurs, les escaliers mécaniques, les trottoirs roulants, etc. En plus de cela, l’installateur effectue l’entretien, le dépannage et la surveillance de ses installations pour assurer leur bon fonctionnement et c’est encore à lui qui revient la rénovation. Le plus important dans ses missions, c’est qu’il devrait réaliser les travaux selon les règles de sécurité requises et les réglementations en vigueur.

Les qualités requises dans le métier d’installation

Dans le métier d’installation d’ascenseurs, les travaux requièrent l’étude approfondie des plans et des schémas pour localiser les interventions à effectuer. Il est aussi nécessaire d’avoir des connaissances en mécanique et en informatique. Une bonne utilisation d’appareils de mesure électrique et de contrôle de programmation est fortement recommandée dans ce travail. Ainsi, il serait mieux pour l’installateur d’ascenseurs de travailler en équipe, car des compétences diverses seront indispensables et la collaboration avec d’autres spécialistes comme les architectes ou autres professionnels du bâtiment est nécessaire. Comme qualités, la rigueur, la précision, le sens du dialogue et de l’écoute sont importants.

Les tâches d’un installateur d’ascenseur

Un installateur d’ascenseurs est responsable de la maintenance d’un certain nombre d’ascenseurs, de monte-charges et d’escaliers mécaniques. La modernisation et l’adaptation des installations existantes pour les besoins des utilisateurs font également partie de leurs missions. Il effectue également des installations et des réglages préalables à la mise en service, planifie et sécurise les interventions et tient à jour les dossiers de maintenance. Par ailleurs, il lui revient la responsabilité de se renseigner sur les supports de suivi d’intervention et transmet les informations au service concerné. Enfin, il présente les divers éléments techniques aux clients et les guide dans la prise en main de l’équipement.

Les formations nécessaires pour accéder à un métier d’installateur d’ascenseur

L’emploi d’installateur d’ascenseurs est accessible avec un diplôme de niveau CAP/BEP à un Bac professionnel en électricité, mécanique, électronique, électrotechnique et maintenance. Un BTS/DUT en maintenance est aussi nécessaire avec une habilitation aux risques d’origine électrique.

Par ailleurs, il est aussi possible de se préparer à cette profession avec un apprentissage transfrontalier qui correspond à un diplôme d’aptitude professionnel (DAP). La formation menant à ce diplôme s’étend sur 3 années et est réalisée sous contrat d’apprentissage suivant la voie de formation nommée concomitante. Durant les formations organisées en apprentissage transfrontalier, l’installateur d’ascenseur que ce soit un homme ou une femme reçoit de son patron formateur, une indemnité d’apprentissage mensuelle. Elle serait de 274 €, durant la première année, de 549 € en 2ème année, et jusqu’à 823 € en 3ème année.