Sécurisation d’un ascenseur

Les normes principales qui régissent la réalisation des ascenseurs sont les normes européennes harmonisées EN 81-1 concernant les ascenseurs à traction à câbles et EN 81-2 concernant les ascenseurs hydrauliques. La directive européenne 95/16/CE soutenue par le décret numéro 2000-810 s’applique à l’installation des ascenseurs nouvellement construits qui sont dorénavant soumis au marquage CE et s’inscrit au principe de libre circulation.

Principe de réhabilitation d’un ascenseur

La rénovation d’un ascenseur suit des règles de mise en sécurité stricte depuis la loi sortie le 27 août 2000. Ce décret a été transposé le 3 juillet 2008 pour les dispositifs plus urgents.

Suivant l’arrêté du 18 novembre 2004 relatif aux travaux de sécurité à réaliser dans l’installation d’ascenseur, L’article 1 R.125-1-2 du code de construction et de l’habitation exige la mise en place des dispositifs de sécurité dans les ascenseurs et l’obligation de respecter les prescriptions suivant en dépit des caractéristiques des installations existantes :

  • Les dispositifs de sécurité qui doivent être mis en place sont les serrures possédant un contrôle de fermeture et de verrouillage des portes palières. Les serrures de portes palières doivent être remplacées ou améliorées, en cas de défaillance du contrôle de fermeture de la porte, de la défaillance du contrôle de verrouillage de la porte palière ou si la serrure n’est pas munie d’un système de déverrouillage de secours.
  • L’ascenseur doit suivre une mise en sécurité lors qu’il y a dysfonctionnement des dispositifs susceptibles de perturber le système de verrouillage de la porte palière. Cette mesure est appliquée surtout pour l’ascenseur équipé de portes palières battantes. Tous les ascenseurs doivent disposer d’un avertisseur lors du déverrouillage et de l’ouverture de la porte palière. Ils doivent aussi posséder un système qui informe l’absence de cabine à l’étage et interdisant l’ouverture manuelle de la porte palière depuis l’intérieur de cabine. Ce système ne peut être désactivé ou réactiver que par un spécialiste autorisé pour l’intervention. Les portes battantes peuvent être remplacées par des portes coulissantes pour plus d’efficacité et de précaution.
  • Un ascenseur doit avoir un système de détection de présence et de mouvement afin d’éviter le choc des portes lors de la fermeture. Les ascenseurs concernés sont les ascenseurs équipés de portes-cabines dont le système de détection n’est pas conforme aux exigences du décret du 24 août 2000, sauf s’ils sont équipés de dispositifs de réouverture de portes, de cellule optique, de radar et de barrière lumineuse. Le système de détection de présence doit intégrer le dispositif assurant la sécurité de l’usager.